La poule Pékin, que l’on connaissait auparavant sous le nom de Bantam (qui signifie poule ou coq nain en anglais) de Pékin, est une race de poule naine originaire de la Chine mais qui fait partie des races les plus élevées en France.

Si cette poule naine est particulièrement petite, elle n’en cache pas néanmoins un grand charme. C’est d’ailleurs la principale raison qui fait son succès auprès des éleveurs de poules de race. Sa forme de boule et son plumage bien garni font de ce gallinacé une race reconnaissable entre mille.

poule Bantam de Pékin

Les origines de la Poule Pékin

Vous l’aurez certainement compris à son nom et à cette brève présentation, la poule Pékin ou encore la poule Bantam est originaire de la Chine. Mais quelles sont ces véritables origines ? Et quelle histoire se cache derrière la découverte de cette poule aux grands charmes dans le continent Européen ? À vrai dire, il existe, aujourd’hui, deux grandes versions du récit au sujet de la venue de cette race en Europe.

La première raconte tout simplement que la poule Pékin a été importée en Angleterre vers les années 1843. De ce temps, cette poule aurait servi de cadeau pour la Reine Victoria. La seconde version est un peu plus romanesque et est étroitement liée à une grande leçon historique.

En effet, l’histoire raconte qu’en 1860, durant la Seconde Guerre de l’Opium, la poule Pékin aurait été dérobée aux Chinois. En effet, à cette époque, le commerce de l’opium était encore interdit en Chine. La France et l’Angleterre tentaient donc de le rendre licite pour pouvoir atteindre tout le marché asiatique. Malheureusement, les négociations ne se passent pas comme prévu. Une situation qui tourne rapidement au drame. Et pour cause, afin de se venger de l’exécution de prisonniers, les troupes franco-britanniques, en octobre 1860, décidèrent de piller et d’incendier le Palais d’Eté ainsi que les jolis jardins qui l’entourent.

Et les représailles ne s’arrêtèrent pas là. Situé à quelques kilomètres de la Cité Interdite, ce Palais d’Eté était la principale résidence des grands empereurs de la dynastie Qing. Comme il s’agissait du « Versailles chinois », on y retrouvait la plupart des grandes œuvres d’art du pays mais également des richesses inestimables. Malheureusement, plusieurs de ces grands trésors furent donc volés et disséminés dans les quatre coins du monde. Parmi les trésors qui ont subi ce vol, on retrouve cette fameuse race de poule qui fait la fierté des chinois : la poule Pékin de Bantam.

Cet évènement qu’est l’incendie du Palais d’Eté n’est pas resté une brève histoire. Et pour cause, à ce jour, il est toujours reconnu comme étant l’une des plus grandes tragédies culturelles de notre ère. Une tragédie qui a suscité l’intérêt de tous les acteurs du domaine culturel. C’est le cas de Victor Hugo qui s’en est entièrement indigné. Pour montrer son désarroi face à cette situation, il a même décidé d’écrire une lettre adressée au capitaine Butler.

Les caractéristiques de la Poule Bantam de Pékin

Au cours des dernières années, la poule Pékin a subi de grandes modifications génétiques. La poule Pékin de 1860 n’est donc plus la même que celle que l’on retrouve aujourd’hui.

Ces modifications ont surtout été initiées par les Anglais et les Américains, spécialement pour les besoins dans des concours. En France aussi car il existe, tous les ans, le Championnat de France de la poule Pékin. Au fil du temps, de nouveaux coloris sont donc apparus sur le devant de la scène.

Il existe, tout de même, un standard officiel pour cette race :

Les caractéristiques du coq

Le corps : très large et plein, avec tendance à s’incliner vers l’avant, port bas.

Le cou : court et ramassé, camail abondant large et souple tombant sur les épaules et le dos.

Le dos : large, très court, remontant vers la selle.

Les épaules : larges, non apparentes.

Les ailes : petites, larges, portées horizontalement et bien serrées au corps, cachées par le bouffant.

La selle : large avec bouffant, formant coussin qui s’harmonise bien avec la queue. Lancettes abondantes. Avec beaucoup de plumes.

La queue : courte, large, pleine, ronde, formée par des plumes souples. Le point culminant de la queue se situe à la hauteur des yeux.

La poitrine : large, pleine, profonde, arrondie et proéminente. Portée bas, touchant presque le sol.

L’abdomen : bien développé, très duveteux.

La tête : proportionnelle à tout le reste du corps, c’est-à-dire petite et courte.

La face : rouge, lisse légères plumules.

La crête : rouge, simple, petite et droite. Lobe suit la courbure de la nuque, sans la toucher

Les barbillons : rouges, petits, arrondis, avec une texture fine.

Les oreillons : rouges et petits.

Les yeux : iris rouge orangé. Chez les poule Pékin à plumage pigmenté, iris brun rouge.

Le bec : couleur ressemblant à celle des tarses, court et fort. Un léger crayonnage chez les variétés avec des plumes pigmentés de noir.

Les cuisses : courtes, fortes, beaucoup de bouffant, les manchettes bien développées et formées de plumes souples.

Les tarses : jaunes, courts, fortement emplumés. Pour les Poule Pékin avec des plumes pigmentés de noir, les tarses ont un léger voile plus foncé. On retrouve également des semelles très jaunes.

Les doigts : 4 doigts médians et externes avec beaucoup de plumes et une semelle jaune. La Poule Bantam de Pékin n’a pas d’ongles aux doigts externes.

Le plumage :

  1. Pour les plumes lisses

Souple et abondant, avec beaucoup de duvet. Les ¾ de la plume sont constitués de duvet. C’est cette structure particulière de la plume qui donne à cette poule des contours arrondis. Les plumes sont larges et arrondies.

  1. Pour les plumes frisés

Les plumes de couvertures de cette poule forment des boucles bien enroulées, au moins faisant un demi-tour. Les plumes du camail dirigées vers la tête forment une sorte de crinière. Toutes les plumes avec barbes larges et tenue rigide.

Les caractéristiques de la poule

La poule a les mêmes caractéristiques que le coq.

Bien évidemment, la différence sexuelle est là.

Parmi les grandes différences, on voit, également, que la poule est plus massive en raison de son port plus bas et penchée vers l’avant, de son plumage mou et duveteux. La poitrine et tout son corps épousent le sol. Les cuisses sont bouffantes et développées. Et pour finir, les plumes abondantes sur la selle épousent à la perfection les contours arrondis en forme de boule.

Les poids

  • Coq : 850 g

  • Poule : 750 g

  • Œufs : 35 g – Couleur teintée crème à brun clair

Les variétés

La poule Bantam de Pékin est, désormais, visible sous plusieurs variétés. Dont voici les principales :

  • Blanc

  • Bleu

  • Chocolat

  • Fauve

  • Gris perle

  • Noir

  • Rouge

  • Splash

  • Coucou

  • Coucou fauve

  • Coucou doré

  • Bobtail

  • Froment

  • Froment argenté

  • Froment bleu argenté

  • Bleu caillouté blanc

  • Gris perle caillouté blanc

  • Noir caillouté blanc

  • Noir à camail doré

  • Noir à camail doré et poitrine liserée

  • Noir à camail argenté

  • Noir à camail argenté et poitrine liserée

  • Blanc herminé noir

  • Fauve herminé noir

  • Fauve herminé bleu

  • Perdrix argenté

  • Perdrix doré

  • Perdrix bleu doré

  • Perdrix argenté maille

  • Perdrix doré maillé

  • Perdrix brun maillé

  • Porcelaine rouge

  • Porcelaine bleu rouge

  • Porcelaine blanc doré

Le tempérament de la Poule Pékin

Cette poule naine de la Chine n’a pas seulement un plumage doux et soyeux. Et pour cause, son caractère l’est aussi. Elle a la particularité d’être pleine de vitalité. Si son succès n’est plus à prouver, c’est également grâce à sa grande familiarité avec les êtres humains. En effet, cette poule est particulièrement facile à apprivoiser donc facile à élever. Avec son caractère docile, elle connait un franc succès auprès des éleveurs familiaux.

Cette race est également assez curieuse. Ainsi, vous la retrouverez bien souvent à vouloir entrer dans les maisons pour voir ce qui s’y passe. Toutefois, la Poule Pékin vole peu. Vous n’aurez donc pas de grandes craintes à avoir car elle ne s’éloignera pas très loin de son habitat. Attention, comme cette poule aura tendance à être très sociable, elle ne se méfiera pas ou très peu des prédateurs (dont les chats, les chiens, les renards ou autres). Ce qui en fait une proie très facile. Pour éviter les éventuels accidents ou les mauvaises surprises, il serait donc conseiller de bien sécuriser votre poulailler.

Concernant le lien avec leurs petits, les poules Pékin sont de très bonnes couveuses, des mères attentives et surtout de bonnes gardiennes. Mais les papas Pékin auront également un lien très fort avec leurs poussins. Pour qu’elle puisse grandir dans de bonnes conditions et se mouvoir dans un bon environnement, vous devez lui éviter les terrains humides et boueux car ces caractéristiques ne conviennent pas forcément à ses grandes plumes aux pattes. À cause de cela, la Poule Pékin tomberait aussi très rapidement malade.

La ponte et reproduction

poule Pékin

Comme vous l’aurez compris, la Poule Pékin est une très bonne mère. Et ses petits sont entre de bonnes mains. Mais elle n’est pas seulement une bonne couveuse. Elle a également l’avantage d’être une très bonne pondeuse. Alors, certes, comme la plupart des poules naines, elle servira surtout comme poule d’ornement. Toutefois, force est de constater que nombreux sont les éleveurs qui sont particulièrement satisfait par les chiffres de reproduction annuel. En effet, en fonction des cas, la Poule Pékin peut avoir jusqu’à environ 250 œufs par an. Ses œufs pèsent environ 35 grammes et sont de couleur teintée crème à brun.

Elle peut commencer à pondre à partir de 6-7 mois. Mais pour cela, il faut éviter de la changer de lieux. Comme il s’agit d’une poule très docile, elle conviendra à tous les profils d’éleveurs, même les débutants. Certains pourront même en arriver jusqu’à la qualifier de poule domestique.

Un point important que l’on retrouve dans le livre, « Les volailles naines » de Jean-Claude Périquet : « Lorsque la poule se lève de son nid, les œufs peuvent être entraînés avec elle (car la Poule Pékin a les doigts recouverts de plumes) et être détériorés. Pour éviter cela, coupez une partie de ces plumes. Mais pas très court non plus pour ne pas faire saigner l’animal. Afin de faciliter la reproduction de cette race, il est également conseillé de couper les plumes autour de l’anus des coqs comme des poules ».

Les prix et les soins

Les prix d’une poule Pékin varient entre 25 et 30 €. Il est tout de même important de préciser que même si cette poule est idéale pour tous les profils d’éleveurs, dont les débutants, vous ne devez pas vous lancer si vous n’êtes pas prêt à lui prodiguer des soins particuliers.

En effet, contrairement à d’autres races, la poule Pékin demande une attention particulière. Notamment au niveau de son plumage très dense. Il ne faudra donc pas oublier de le surveiller de près pour lui éviter l’invasion de parasites. D’ailleurs, vous devez procéder à la taille régulière de certaines plumes, dont le plumage autour du cloaque.

Dans certains cas, il vous sera aussi conseillé d’investir dans des produits spécifiques. Quoi qu’il en soit, sur le plan nourriture et hydratation, cette poule est assez « facile ». À condition de bien respecter les règles spécifiques aux soins des poules en général.

Le Pékin de concours

Pour pouvoir être catégorisé comme Pékin de concours, le Pékin doit être issu d’un cheptel de qualité. Les plumes au niveau de ses pattes sont dans un état impeccable, le plumage est bien abondant et les plumes de ses tarses et de ses doigts doivent être particulièrement soignés.

Pour que la poule soit dans un état aussi soigné, l’éleveur aura besoin de prodiguer des soins très particuliers. Et pour cause, il n’est pas facile d’obtenir ses résultats avec des poules qui passent leur journée à gambader. Vous pouvez inscrire votre poule à des clubs spéciaux pour les Pékins, dont le Bantam club de France qui organise des salons et des concours tous les ans.

Sur le même thème :

poule pondeuse

Poules pondeuses : les 5 meilleures races

poule cou nu

Poule cou nu : t’as le look cocotte !

poule grise cendrée

Poule grise cendrée : origine, caractéristique et élevage

poule pondeuse Médicis

Poule Médicis : idéale pour se lancer dans l’élevage

 

poule rousse

Poule rousse : idéale pour débuter

poule du Sussex

Poule Sussex : la vedette des poules pondeuses