Les poules sont de petits animaux paisibles, qui vivent leur vie. Mais elles sont constamment menacées par leurs prédateurs : le renard, le rat, la fouine… Voici les principaux prédateurs des poules et les meilleurs moyens pour protéger votre poulailler de la menace qu’ils représentent.

prédateur poule

Protéger les poules : une priorité

Pour éviter à vos poules d’être attaquées ou dévorées par des prédateurs, il est important de leur offrir un abri parfaitement sécurisé. Cela permet de réduire le risque d’attaque, et de compliquer la tâche aux animaux qui aimeraient pénétrer dans votre poulailler. Pour cela, trois éléments doivent être pris en compte : le grillage, le parcours et l’abri. Ils permettent notamment de protéger les poules des prédateurs terrestres qui sont les plus courants.

Le grillage

Le grillage qui entoure le poulailler doit être solide et particulièrement résistant. Sachez qu’il est tout à fait possible de le renforcer. Ce grillage doit être d’une hauteur égale à un mètre et demi ou deux mètres. Prenez soin de l’enterrer de quarante centimètres dans le sol, ce qui évitera aux prédateurs (et notamment aux renards) de creuser sous le grillage pour se frayer un chemin jusqu’à vos poules. Régulièrement, inspectez le grillage et faites le tour pour repérer d’éventuels failles ou défauts. Si besoin, il est aussi possible d’électrifier le grillage, notamment si toutes vos précautions ne suffisent pas.

Le parcours

Pour éloigner les prédateurs terrestres, et notamment les renards, vous pouvez aussi laisser votre odeur sur le grillage ainsi que dans le parcours des poules. De temps à autre, parcourez l’enclos. Si vous avez un chien, vous pourrez le faire entrer avec vous dans l’enclos afin qu’il y dépose également son odeur. Le chien est un prédateur redoutable pour les renards et ceux-ci hésiteront à approcher s’ils ressentent sa présence. N’hésitez pas à coincer quelques touffes de poils de votre animal dans le grillage, ce qui permettra de déposer une forte odeur. Lorsqu’on fait vivre un poulailler, les renards remarquent les mouvements et les allées et venues. Ils réfléchissent à deux fois avant de s’y risquer. Cela vaut pour bon nombre de prédateurs.

L’abri

Prenez soin de sécuriser l’abri de vos poules, afin d’assurer leur sécurité. Vous devez le surveiller et repérer les éventuels trous que fabriquent souvent les rongeurs. Les rats peuvent aussi creuser des galeries menant tout droit à votre poulailler. Pour éviter de les attirer, ne laissez pas traîner de nourriture à l’extérieur de celui-ci, notamment lorsque la nuit tombe. N’oubliez pas de fermer la porte du poulailler le soir venu. Cela empêche également les prédateurs d’entrer par la grande porte ! Si certaines attaques se produisent en plein jour, elles sont plus nombreuses la nuit.

Les prédateurs terrestres de la poule

Les poules sont de petits êtres vulnérables que les prédateurs apprécient tout particulièrement. Il vous revient de leur offrir la meilleure protection possible contre les menaces. Voici plus en détail celles qui pèsent sur vos poules.

Le renard

Le renard est certainement le prédateur le plus connu de la poule. Il se glisse dans les poulaillers et peut faire un véritable carnage. Bien souvent, lorsqu’il a identifié la faille de votre installation, il l’utilise encore et encore pour venir se nourrir. C’est un prédateur malin et plein de ressources. Les histoires de renards voleurs de poules ne manquent pas ! Le plus souvent, les attaques ont lieu la nuit, c’est pourquoi il est important de bien enfermer vos poules. Enterrer le grillage est aussi indispensable pour ne pas leur laisser le loisir de creuser un trou et de s’y faufiler.

Les renards tuent et mangent les poules sur place. Ils peuvent aussi les enterrer et revenir les manger plus tard.

Comment piéger un renard ?

piège à renard

Piège à renard Trapgallier

Si un renard vous donne du fil à retordre, vous pouvez essayer de le piéger. Mais comment piéger un renard dans un poulailler ? Sachez qu’il existe des pièges spécifiques à installer dans les poulaillers. De cette manière, vous pouvez capturer un renard et le remettre aux autorités qui se chargeront de le réintroduire dans la nature. Piéger un renard n’est clairement pas ce qu’il y a de plus facile, c’est pourquoi nous vous conseillons de prendre soin de bien protéger vos poules. Et de dissuader l’animal en suivant nos conseils précédents.

La fouine

La fouine (la martre et la belette aussi) est un prédateur de la poule qui agit généralement la nuit. Elle peut néanmoins attaquer en plein jour. Ces petites bêtes se faufilent facilement dans les trous minuscules. Avant de dévorer la poule, la fouine la saigne. Si elle est dérangée, elle abandonne sa proie sur place. On reconnaît son attaque en raison de la présence d’une morsure dans le cou de la victime. En général, la fouine dévore la tête et les entrailles, et laisse le reste sur place.

Comment piéger une fouine ?

Il existe des pièges à fouine spécifiques que vous pourrez installer dans votre poulailler et aux abords de celui-ci. Il en existe de différentes sortes, mais le plus pratique reste le piège à deux portes. Appâtez-la avec des aliments frais pour chat, les fouines adorent ça. Essayez de déterminer ses points de passage pour les condamner et éviter de la voir revenir.

Le rat

Les rats s’attaquent très rarement aux poules. En règle générale, ils préfèrent leurs œufs (tout comme les reptiles) ainsi que leurs poussins. Ils convoitent également leur nourriture. Pour trouver de la nourriture, ils peuvent tout à fait creuser des trous dans le bois ou dans les interstices des pierres. Ils n’ont aucun mal à pénétrer dans les poulaillers et à attaquer les poussins. Pour les arrêter, il faut les piéger !

Comment tuer des rats dans un poulailler ?

piège à rat

Piège à rat Everteco

N’utilisez surtout pas de poison à rats, qui est tout aussi nocif pour vos poules. Si vous souhaitez tuer des rats dans un poulailler, vous devrez installer des pièges. Installez des cages à trappes spécifiques pour rats, des boîtes trouées cachées ainsi que des tapettes à souris. Patience et persévérance sont souvent nécessaires pour venir à bout des rats. Le chat s’avère également très efficace si vous souhaitez vous débarrasser des petits nuisibles. Mais ce n’est pas une solution à envisager si vous élevez des poussins !

Les chiens et les chats

Nos fidèles compagnons représentent également une menace pour nos amis les poules ! Qu’il soit errant ou bien nourri, un chien peut s’attaquer à une poule en plein jour ou la nuit. Ce sont des prédateurs des poules assez courants. Ils adoptent souvent des stratégies similaires à celles des renards. Protéger vos poules d’un renard permet aussi de les protéger des chiens. Mais attention au vôtre : il peut profiter d’une seconde d’inattention de votre part pour pénétrer dans l’enclos.

Les chats ont souvent peur des poules et ne les attaquent que rarement. Mais ce genre d’attaque reste possible. Attention aux poussins : si les chats évitent de s’en prendre aux poules, ils n’hésitent pas à attaquer et dévorer les poussins. Protégez les, ils sont vulnérables.

Les reptiles

Les reptiles ne s’en prennent pas directement aux poules : ils ciblent leurs œufs avant tout. Les prédateurs courants dans ce cas sont les couleuvres et les vipères qui vivent dans nos campagnes. Il leur arrive aussi de s’attaquer aux poussins. Tentez de repérer les éventuels points de passage et autres trous d’intrusion afin de les condamner. Vous pourrez aussi capturer les reptiles ou appeler une association ou entreprise spécialisée dans la capture des reptiles. Ainsi, les prédateurs pourront être relâchés loin de chez vous.

Les prédateurs aériens des poules

Les poules ont quelques prédateurs aériens dont il faut se méfier. Buses, rapaces et corvidés sont souvent attirés par les poulaillers, et notamment par les poussins.

Les buses et rapaces

predateur poule buse

Les buses et les rapaces s’en prennent souvent aux jeunes poules et aux poussins. Ici, la menace vient du ciel et elle est plus difficile à enrayer. Certains éleveurs de poules choisissent d’installer une radio dans l’enclos des poules afin de tenir les rapaces éloignés. Protégez vos poussins : ils sont les plus vulnérables. Pour éviter les attaques, vous pouvez aussi installer un poulailler avec volière. Impossible pour un rapace de pénétrer l’espace de vos poules. Ces attaques sont moins courantes et se produisent essentiellement en campagne.

Les corvidés

Les pies, les corneilles et les corbeaux représentent aussi une menace pour vos poules. Leurs attaques sont néanmoins très rares mais il faut tout de même le savoir. Les grandes poules ne sont généralement pas inquiétées par les corvidés. Mais les jeunes poules, les poussins et les races naines sont tout de même menacés. Ici aussi, la volière est une solution adaptée pour éviter les attaques aériennes. Vous pouvez aussi employer les méthodes couramment utilisées pour éloigner les oiseaux des jardins, si vous le souhaitez.

Ce qu’il faut retenir

Nos poules vivent sous une menace constante qui peut être aussi bien terrestre qu’aérienne. Le meilleur moyen de les protéger est de leur offrir un abri parfaitement sécurisé. Pour éviter les attaques, montrez-vous près de vos poules régulièrement et déposez votre odeur sur leur parcours et leur grillage. Tentez aussi de repérer les failles et défauts de votre structure pour les corriger avant qu’un prédateur ne saisisse cette opportunité !

 

 

Sur le même thème :

 

alimentation des poules

Alimentation des poules : mais que mangent les poules ?

 

entretenir un poulaillerComment entretenir et nettoyer un poulailler ?

 

construire un poulailler maison

Construire un poulailler maison : mode d’emploi

 

poux rouges

Les poux rouges : la maladie des poules